I only have my name FONLAD
Tambem gostava de dormir agora. Ta tao apetecivel... greek "mais que se passe tile il n'y a plus de titre karaoke
Mode 2:
e-postion
J'ai toujours voulu chanter, mais on me disait de ne pas le faire, de toute façon, j'ai arrêté de fumer.
Karen Dermineur
2002
  R 
Lettre à Mamadou
Not a web work
Annie Abrahams et Clément Charmet : Turbulence Guest Curators : " und alle Herrlichkeit des Menschen
annie abrahams
Jouer aux rock-stars
rassur
FABRICE ET XAVIER PUENT DU FESSE.
LES EUROPORTERS DE PORT DE BOUC SONT HEUREUX D'ETRE PARMIS VOUS!
2004
je confirme
for lieudit mai 99 (in french)
"D'ailleurs, si l'esthétique est effectivement depuis longtemps déjà une esthétique de l'interactivité dévoilante, c'est non seulement parce quel'image de synthèse en appelle à un comportement actif et interrogatif, mais aussi parce que mobile et modulable, « interactive » de nature, elle invite au jeu, à la manipulation, à la transformation, à l'essai, à l'expérimentation, à l'échange, à l'invention d'autres règles esthétiques. Tel est le cas des créations de A. Abrahams présentées sur le Web, Being Human/Etant Humain, Separation/Séparation, Don't touch me/Ne me touchez pas. L'image en effet ne doit pas seulement être considérée comme un objet sur lequel le regard se pose, mais aussi et surtout comme quelque chose qui réfléchit le regard et le retourne vers celui qui le porte. Cette réflexion immédiate de l'image oblige d’ailleurs le regardeur à réfléchir et à crever l'écran pour atteindre la source de l’image." article complète : al(l)one
Best of Windows
http://www.bram.org
http://web.archive.org/web/19991103075452/http://www.lieudit.org/
JRTalk extension for Serf and XL-Plot
Test
Ted Warnell
presentation/installation
pourquoi pas...
Correspondances
je (ne) suis (pas) une oeuvre d'art
norwegian
orange
où est mon sommeil? EEEEEEEEEEEE
Soundmaps http://www.bram.org/info/indexf.htm "
rêveries d'ailleurs et si les songes s'emparaient de la réalité, si tous nos émotions extrêmes s'emparaient de nous jusqu'a nous controler. qui serions-nous?