C'est l'impression d'être à plusieurs malgré la solitude la névrose, c'est le regard des autres sur soi la névrose cest se rendre au bord d un mur et sauter Vivre avec plusieurs voix ensoi Hérésie. Hystérie. Autarcie. entendre et interpreter les voix Quand? Parfois, quand je suis au bord de l'épuisement, mon esprit se détache de moi et flotte au-dessus de moi. À tout moment, il peut s'échapper vers l'infini et je n'aurai pas de moyen de lui faire réintégrer mon corps. Sauter sauter sauter jusqu'à ce qu'on s'écrase sur le sol... se perdre dans les voix, les recevoir, faire corps avec elles corporels quand plus personne ne repond et ne nous regarde quand on n existe plus voilà, la névrose, c'est quand il n'y a plus de mots capables de réparer le monde, c'est la panique, vois-tu ma panique, vois-tu mon vertige? Je préfère la névrose à la normalité. J'assume ma névrose, je la veux, je la cultive, je la cherche. Les autres m'inspire, la névrose m'émeut. Je vois ta panique à travers mon vertige... la névrose, c'est quand un texte qu'on vient tout juste d'écrire se transforme sans se placer avec les mots des autres Mais non, je ne panique pas. J'ai peur pour toi, c'est tout. n'ai pas peur, ma névrose est vitale L'eau aussi est vitale, et pourtant, je me noie. elle est souffle, elle est fragment, elle est ma récompense, elle est mon amant Elle n'arrivait plus à marcher tranquillement sur la rue d'un pas lent de promeneuse. Elle hurlait dès qu'une voiture changeait de voie, craignant que ce soit pour venir l'écraser. juste quand c'est futile Est-ce névrose de te parler ici, toi si près que je ne connais pas? Je me suis levé en constatant un acte de névrose de la fin de semaine. Plus que l'acte, c'est ce qu'on en dit publiquement qui me scie. Plus tard à la radio, j'ai entendu pire. Je voulais décrocher. Voix, corps, courage de courir, à bout de souffle, à bout, toujours, est-ce la peur, est-ce pour çca qu'on hurle? .......................................................... je dis folie ................................................ Le chauffeur devant moi ne semblait pas s'émouvoir outre mesure de ce que nous entendions tous deux. Cette bêtise m'inspire. Qui s'émeut maintenant? Il faut que je regarde les gens errer innocemment pour je crois au bon sens du monde. On est toujours comme , honnetement Elle me tue mais paradoxalement me plait vachement. Il faut que je crois à la beauté de monde. Si je étais un autre, je deviendrais fou. La beauté, dis-moi ce que c'est. Quelque chose de réconfortant se trouve derrière ces incertitudes, beauté, sens du monde, foutaise... il ne faut croire qu'au bordel mental, qu'au labyrinthe de la pensée c'est moi la beauté c'est moi Au détour du boulevard, un chien fou. Son maître, véritable calque de l'autre, défendait l'ardeur violente de sa bête. La névrose est ici, maintenant. Elle comble le vide qui m'entoure, jusqu'à l'étouffement. Moi, moi, je m'émeus. Encore et toujours. oubliez le langage électronique s'il vou plaît parlez avec votre corps et donc avec votre folie Pourquoi tant de hargne, pourquoi tant de rage ? La laideur est belle quelquefois, aimes-tu la ville affreusement laide, le soir, qand tu marches parmi les poubelles et les chiens errants? nous sommes déjà dans la machine alors pourquoi en rajouter avec le vocabulaire totalement galvaudé de l'électronique? j'aime la laideur dans toute sa profondeur Mais écoutez-vous, bon sang! Écoutez-moi... Chacun sombre dans sa propre folie, écrivons ensemble, ne me laissez pas tomber dans l'oubli. J'aime la laideur. Elle me fascine. Non, moi. La beauté, c'est moi. la névrose ce n'est pas la folie, il y a confusion ici parlez-moi de votre folie, pas de votre névrose la névrose c'est le banal c'est l'incapacité de chacun vérifiable à tout instant la folie se manifeste dans le regard de la norme la folie, peut-on vraiment en parler ou si ce n'est pas, justement, quand il ne nous vient plus de mots Est-ce que la folie est un mal nécessaire ? Peut-on revendiquer notre droit à la folie comme une liberté individuelle ? NON La folie est une notion qui sert à liquidifier les rapports dans la société. ou peut-être des mots déjà noyés au fond d'un lac La folie est-elle un suicide ou une résurrection? La folie est personnelle à chacun, La folie n'existe pas. nécessité pour certains, luxe pour d'autre LA FOLIE EXISTE. , c'est relatif. Qui nous permet de remplacez folie par névrose... C'est relatif pourquoi parler de névrose quand la douceur de la folie prend place? Je pense parfois à la folie belle, à la folie douce, car il y a une douceur de la folie, cet après-midi par exemple, pendant que nous sommes tous fous ensemble, et heureux de l'être. C'est vrai.... Le conteur, où es-tu je te cherche... Raconte-moi une histoire. Tu veux une histoire? Alors, la névrose n'est pas folie? Qu'est-elle alors? De la folie, ou comment le XXIe siècle a érigé la folie en institution, en commerce lucratif, en théories, en fantasmes. oui, je veux une histoire, Conteur, raconte-moi le temps où... et bien, la belle affaire La folie m'entoure, s'empare de moi, de vous, et nous voilà qui sombrons ensemble. Ce que c'est bon. depuis ce matin, on arrive dans l'envers Il y avait une fois, dans une grande forêt, un fou, une folle, qui eurent beaucoup d'enfants, qui décidèrent d'aller envahir les pays étrangers. La folie est belle? Et cet homme sale qui injuriait les pierres tout près du Marché Bonsecours... il ne récoltait que des sourires en coin Si ce n'est pas de la folie, je me demande bien ce que c'est. mais comment tu peux savoir qu'il n'était pas bien en posant ce geste. Pourquoi envahir, conteur, quand on peut séduire? qui sommes nous pour juger les autres, et surtout de la douceur ou la laideur de leurs folies Qui n'est pas bien. Laissez-moi le bercer. un bout de pensée qui flotte à l'air libre et moi je l'attrape, heureuse un bout de moi qui traîne sur le trottoir La folie est belle quand elle ne dérange pas, quand elle est coquine, tranquille, jolie, pas bousculante. de continuer cette pensée qui est tienne, de me l'appropriée mienne mais que faites-vous de cette violence en nous, folle, vivante et un bout de moi qui refuse de se fondre pourquoi adoucir cet état? la folie s exerce a temps plein dans un depanneur ou sur les marches d une universite ou encore dans un atelier il n'y aurait pas de folie s'il n'y avait pas le désir de voir l'autre comme nous Il faut protéger le mot folie des gens qui voudrait l'usurper. qu en pensez-vous vous croyez? le désir de se faire voir comme on se voit soi-même Il est facile d'écrire sur la folie à distance, mais il faut mettre les pieds dans sur un champ de bataille, toucher de près la folie pour réellement la comprendre je suis d'accord: attention aux usurpateurs La folie, quand elle est douce, est une caresse. le probème c'est qu'ils sont bien trop nombreux Avis à tous, toutes, gens du monde et de partout, défendez ce mot, levez-vous pour lui, battez-vous pour lui ! de plus en plus de véritables rapaces Dieu! Tant de choses se sont faites en ton nom ! quand elle tombe sur nous a l improviste, elle peut tuer Folie, folie, il y a tant à faire avec toi, de grands sparages qu'elle croyait propres à elle-même Conteur, qu'est-ce qui arrive après? Je ne crois plus à l'espérance, et vous? des petites ritournelles qu'elle croyait propres à sa voix Je perds le fil, je ne vous suis plus. J'ai l'impression de devenir folle. la folle... c'est en plein cela Elle disait parfois J'ai encore fait des folies. Par exemple, elle s'était mise à pleurer dans le terminus d'autobus Moi, je suis bien dans cette folie-là. elle est epuisee, elle se nourrit de choses futiles de petits evenements anodins, de regimes passe-moi le sel ensoi. Un seul mot. J'aime penser que l'ensoi est un mot. 5 petites lettres pour définir le moi profond intérieur. Oui, elle pleurait à chaudes larmes en regardant les cartes mortuaires de sa mère et de sa grand-mère au point où les commerçants embarrassés ont appelé les ambulanciers Un seul mot? Toi. moi? moi? Le pire, c'est quand il ne faut pas que ça paraisse, avoir l'air normal, dans la rue, dans un terminus d'autobus, dans un parc, dans un avion... AAAAAAH! moi? Il était un fois et puis s'en vont. Il n'était pas grand, ni brillant, de culture moyenne et sans trop d'argent. Cet homme à quatre patte voulu un jour scanner la lune. Il sorti son appareil et longtemps le fit regarder l'astre. Longtemps encore il le referma pour que la chambre noir de la machine développe son idée à partir d'un négatif. Puis il brancha cette machine sur une autre et encore une autre par des fils de perpendiculaire, aérien, d'ondes et de résaux. Le traitement fut long. Une barre de pourcentage lui indiquant le temps. merci. Elle devint l'horloge de l'homme à quatre patte. Quand soudain, malheur. Tout son système se retrouva à néant. Les machines avaient failli, planté. C'est exactement ça, la folie. pourtant, dans son carnet, elle avait écrit Je pèse plus de 200 livres Comment scanner la lune alors, se demanda l'homme à quatre patte . De rage il fixait son écran éteint jusqu'à ce qu'au bout d'un moment il y voit une forme ronde, blanche, sélène. Ah! Enfin! J'ai scanné la lune! Mais jamais il ne s'est aperçu que sur le noir de son écran la lune dans le ciel se reflétait. AAAAAAH! moi? Zut, on m'enlève des "a"... hey? moi? Oui, toi. Sur la photo, son regard triste ne se préoccupait plus de son apparence depuis longtemps moi? oui, toi. Conteur, je ne saurai jamais la fin de l'histoire. C'est mieux ainsi. Parler sans fin, sans que personne n'écoute, malgré le ton vif, la main qui bat l'air devant soi Pourtant la voilà, cette fin qui ne se termine jamais depuis que cette histoire est conté Ou alors se taire, j"aurais le goût, parfois, de ne plus jamais revenir.. Je t'écoute. C'est ma joue qu'effleure ta main lorsqu'elle bat l'air devant toi. Elle est contée déjà? Mais alors, qui s'en souviendra? Qui se souviendra de nous? J'écrirais des histoires et je les raconterais avec mes mains. Moi, je me souviendrai. La folie du collectif, quoi! Parfois, elle n'en pouvait plus. Alors elle partait en laissant toutes les lumières allumées, oubliant ses enfants derrièrre elle Les enfants pleuraient dans la lumière. , délaissant les enfants pour leurs permettre d'être enfin autres choses sûrement collectivement Mais les enfants avaient besoin d'elle. ne le savait-elle pas? Lisons mes amis. Repassons ensemble, collectivement, notre oeuvre. À celui qui fera le travail de réduction du texte de jeter la première tomate. Il sera névrosé. le collectif demeure dans sa névrose coupure nécessaire pour faire une transition , la mienne, la tienne, la nôtre Mais puisque la névrose n'est que folie ordinaire... cette si douce et précieuse folie qui nous réunit enfin Je ne veux plus retrouver la raison, et vous? l'ordinaire est-il névrose?... pourquoi parler de névrose quand nous avons la folie??? Il a dit Elle était incapable d'assumer des responsabilités. Il en parlait si durement ne mélangeons pas les choses. Continuons, je vous en supplie, n'arrêtons pas, pas tout de suite. Non, rebellons-nous, n'arrêtons pas. Il n'avait pas le droit de la juger. Vous n'avez pas le droit. Il disait souvent Eh que tu ressembles à ta mère, en détournant la tête, oubliant les propos méprisants qu'il venait tout juste de tenir sur elle L'enfant rebelle n'arrêtera pas. Il brandira son petit poing et fuira. Mais la mère toujours le rattrapera. Ne laisse pas ta folie mourir sous le joug du père. Il a dit Je voudrais corriger quelque chose Ce n'est pas à cause d'internet Non il est malade Deux minutes seulement? Je n'ai fait que changer depuis que je suis là. CRi E cri aghhhhhh C'est la schizophrénie, je crois Une saloperie de maladie Ce n'est pas ma faute. ne me parlez plus de cette satanée machine cri cri crit e-crit CRI me voilà, prête pour la fin Adieu, conteur. l'êtes vous avec moi? CRI CRI CRI CRIER cri cri cri ECRITER Adieu machine crise crisse Je suis folle à lier, mais ne me liez pas. 10, 9, 8... 10 Que connaissez-vous de la folie, vous. La folie créatrice? Non, non, pas celle-là. La folie qui détruit tout et tout le monde 9 FIN. 8 7