La feuille de dessin

La fonction première de la feuille de dessin est d'afficher des graphes que vous avez créés à l'aide d'une feuille de calcul. En plus de cette fonction, vous pouvez dessiner des rectangles, des cercles, des lignes et ajouter du texte pour compléter la présentation des données. Les éléments graphiques (ou "objets") de la feuille de dessin sont stockés (en interne) comme des dessins vectoriels (par opposition aux bitmaps) et peuvent être exportés vers des programmes de dessin vectoriel en copiant une sélection d'objets de XLPlot (<Ctrl> Cou Editer>Copier à partir du menu ou en cliquant l'icône de copie), suivi d'un "coller" dans le programme de destination.
Une feuille de dessin vierge peut être créée à l'aide de l'option du menu Fichier>Nouveau. Une feuille existante est chargée en utilisant Fichier>Ouvrir ou en cliquant l'icône ouvrir fichierouvrir. A partir de la fenêtre d'ouverture des fichiers, taper un nom de fichier *.his.

Comment sélectionner un objet graphique.
Un objet est sélectionné en cliquant une fois sur lui. Huit petits carrés marquent alors les limites de l'objet sélectionné (rectangle de sélection). En cliquant sur l'espace vide entre les objets, la sélection précédente est annulée et le rectangle de sélection disparaît.

Comment sélectionner des objets multiples
Les objets multiples peuvent être sélectionnés en enfonçant la touche <Maj> du clavier tout en cliquant une fois sur chacun des objets à inclure dans la sélection. Pour désélectionner un objet, cliquer une fois sur l'objet à exclure de la sélection tout en maintenant enfoncée la touche <Maj>. Une autre façon de procéder est d'enfoncer la touche gauche de la souris et de déplacer celle-ci tout en gardant ce bouton enfoncé. Tous les objets entièrement situés à l'intérieur du rectangle ainsi défini seront désélectionnés. Pour sélectionner tous les objets du calque courant, choisir Edition>Sélectionner tout <Ctrl> A) à partir du menu. Pour sélectionner tous les objets de la feuille, choisir Edition>Sélectionner tous les calques (<Ctrl> W).

Comment déplacer des objets
Cliquer une fois sur l'objet à déplacer, ce qui le sélectionne. Puis cliquer à nouveau et, tout en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris, tirer l'objet à son nouvel emplacement sur la feuille. Les objets multiples sont déplacés de la même façon. Ce comportement peut être modifié par la commande Editer >déplacer rapidement. En mode "déplacer rapidement", il n'est pas nécessaire de sélectionner l'objet avant de le déplacer. Il suffit de cliquer sur l'objet et de le déplacer en maintenant le bouton gauche enfoncé. Pour déplacer multiple objets dans ce mode, maintenir la clef shift enfoncé tandis que vous sélectionnez et déplacez les objets.

Comment dimensionner des objets
Sélectionner l'objet. Huit petits carrés apparaissent autour. Si le curseur de la souris passe sur l'un d'entre eux, il se change en une double flèche verticale, horizontale ou diagonale. Enfoncer le bouton gauche et tirer jusqu'à ce que l'objet ait la taille désirée. Utiliser les carrés de coin pour changer la dimension dans deux directions et les autres pour changer la taille dans une direction seulement. Si vous dimensionnez des objets tels que des carrés ou des cercles, vous pouvez souhaiter que le rectangle de limite reste ou devienne un carré. Pour cela, presser la touche <Maj> tout en tirant et relâcher la touche <Maj> seulement une fois relâché le bouton de la souris. Afin de maintenir les proportions originales de l'objet (amplifications x et y identiques), presser la touche Control <Ctrl>) et la relâcher après le bouton de la souris. N.B. Si plusieurs objets sont sélectionnés, l'effet des touches Shift et Control s'appliquera au rectangle englobant l'ensemble des objets et non à chaque objet individuellement. Si du texte est dimensionné, le résultat sera adapté au mieux, compte tenu des contraintes du jeu de caractères True Type de l'objet en question.

Dimensionner des graphes
Les graphes se comportent comme d'autres objets à une exception : les symboles des points de données (carrés, cercle) conserveront leur taille d'origine. Le texte des axes changera également, à moins que la case case taille Taille texte figée n'ait été cochée dans la fenêtre de dialogue "Axes" ou l'option Adaptation taille texte du menu Outils ait été désactivée.

Dimensionner un texte
Si un texte est dimensionné, le résultat sera ajusté au mieux en tenant compte des contraintes du jeu de caractères true type utilisé dans le texte en question. On souhaite souvent que la taille du texte soit identique pour tous les objets de la feuille. Dans ce cas, pour éviter que la taille du texte ne soit modifiée chaque fois qu'un objet est dimensionné, décocher l'option "Adaptation taille texte" dans le menu Outils.

Dimensionner des lignes
Le dimensionnement des lignes est légèrement différent de celui des autres objets. Quand on sélectionne une ligne, deux petits carrés de sélection apparaissent aux extrémités de la ligne. Si le curseur de souris passe sur l'un d'entre eux, il se change en croix. Enfoncer le bouton gauche et tirer. L'extrémité de la ligne suivra la croix. Si la touche <Maj> est simultanément enfoncée, la ligne deviendra horizontale, verticale ou inclinée de 45', selon la position qui était la plus proche lorsque la touche <Maj> a été enfoncée. La touche <Ctrl> est ici sans effet.

La boîte aux outils de dessin

Chaque fois que la fenêtre de la feuille de dessin est active (par exemple en cliquant sur elle), son menu remplace le menu précédemment affiché dans la fenêtre principale et la boîte des outils de dessin apparaît. Le nom du fichier associé à la fenêtre de dessin est apparent dans la ligne de titre. La boîte des outils de dessin contient une série de boutons qui permettent de dessiner des objets ou d’en modifier l’apparence. Les boutons les plus grands, à la ligne supérieure, sont destinés à la modification tandis que les plus petits, à la ligne inférieure, sont destinés à la création. La fonction de chaque bouton sera décrite en détail plus bas.

-Traversez les icônes avec le pointeur pour connaître leur fonction - cliquez pour les détails-
text color Cette boîte montre la police par défaut ainsi que les couleurs par défaut du texte, de bordure et de remplissage police Choisissez la police "true type" par défaut rotete text Rotation du texte par un angle fixe de 45 ou 90 degrées align Alignement et/ou redistribution d'objets multiples border color Pour changer la couleur du texte, lignes et bordures d'objets fill color Modifiez la colour de remplissage d'objets pen style Modifiez le style des lignes pen size 1         Modifier l'épaisseur des lignes d'objets rotation Rotation d'objects (outil à main levée) cut-out Couper un parti d'un bitmap ou d'éléments d'autres objets. contrast
Modifiez le contraste d'un bitmap.
pointer l'outil pointeur sert à selectionner d'objets graphiques sur la feuille, à déplacer et changer leur taille. Pour ces fonctions utilisez le bouton gauche. text tool Utilisez cet outil pour inclure du texte dans la feuille de dessin. Le curseur changera d'aspect. line tool Utilisez cet outil pour dessiner une ligne. Le curseur changera d'aspect. Après avoir dessiné la ligne, l'outil par défaut (le pointeur en flèche) le remplace automatiquement. polygon Utilisez cet outil pour dessiner un polygone. Un nœd est ajouté avec chaque dépression du bouton gauche de la souris. Pour terminer l'ajout des nœds, soit double-cliquez soit cliquez une fois sur le premier nœd. free draw Outil de dessin à main levée rectangle open Utilisez cet outil pour dessiner un rectangle ouvert. Maintenez la touche <Maj> enfoncé pour dessiner un carré parfait. rectangle filled Utilisez cet outil pour dessiner un rectangle rempli. Maintenez la touche <Maj> enfoncé pour dessiner un carré parfait. Après avoir dessiné la ligne, l'outil par défaut (le pointeur en flèche) le remplace automatiquement. open circle Utilisez cet outil pour dessiner une ellipse ouverte. Maintenez la touche <Maj> enfoncé pour dessiner un cercle parfait. Après avoir dessiné la ligne, l'outil par défaut (le pointeur en flèche) le remplace automatiquement. filled circle Utilisez cet outil pour dessiner une ellipse remplie. Maintenez la touche <Maj> enfoncé pour dessiner un cercle parfait. Après avoir dessiné la ligne, l'outil par défaut (le pointeur en flèche) le remplace automatiquement. zoom 100%  Avec la loupe on peut agrandir une scène particulière du dessin. Le centre de l'agrandissement sera se trouve à l'endroit où vous avez cliqué la dernière fois. Pour effectuer un zoom arrière, cliquez le bouton droit de la souris. pipette Obtenir l'indice de couleur d'un pixel sur la feuille. color index Montre l'indice courant de la couleur.

pointer C'est l'outil par défaut, à l'activation d'une fenêtre de dessin. Il est utilisé pour sélectionner des objets graphiques sur la feuille, pour les déplacer et les dimensionner. Quand on "dessine" une ligne avec cet outil utilisant le bouton droit de la souris et en maintenant la touche <ctrl> enfoncée, les coordonnées de la ligne et sa longueur (en cm) seront transférés vers une feuille de calcul. Donc, cet outil peut être utilisé pour la mesure et la détermination des distances sur la feuille de dessin. Le coordonné [0,0] se trouve dans le coin supérieur gauche. Si aucune feuille de calcul est ouverte, une nouvelle sera créée. Si une seule feuille de calcul est ouverte, les données seront transmises sur celle-là. Si plusieurs feuilles de calcul sont ouvertes, une boîte de dialogue permettra de choisir une parmi elles ou de créer une nouvelle. Il est également possible de sélectionner une feuille de calcul avant le transfert ou choisir une autre plus tard en se servant de l'option Transférer données manuelle vers ... du menu Outils.   ↑outils de dessin↑

text tool Utiliser cet outil si vous souhaitez inclure du texte dans la feuille de dessin. Le curseur change de forme. Le jeu de caractères True Type par défaut sera utilisé, à moins que vous ne cliquiez à un endroit qui contient déjà du texte. Dans ce cas, la police de caractères originale sera utilisée et le texte peut être modifié. Vous restez en mode texte jusqu'à ce qu'un autre outil soit sélectionné.  ↑outils de dessin↑

caractères alternatifs
Cette boîte de dialogue montre l'ensemble de caractères alternatifs ASCII associé avec la police actuelle. Des caractères alternatifs peuvent être insérés dans un objet texte par :
1) par la sélection un caractère avec la souris et en poussant le bouton "insérer" de la boîte de dialogue qui apparaît après avoir cliqué sur l'outil Font tool ou
2) en tapant le code formé par la combinaison des chiffres dans la première colonne et ligne. Par exemple pour insérer ±, taper 0177 en maintenant la touche "Alt" enfoncée. NB, le 0 au début doit être tapé également.   ↑outils de dessin↑

line tool Utiliser cet outil si vous désirez dessiner une ligne. Le curseur change de forme. Après le dessin d'une ligne, l'outil par défaut (le pointeur) est automatiquement sélectionné. Pour dessiner une ligne parfaitement horizontale, verticale ou diagonale, enfoncer la touche <Maj> tout en dessinant.  ↑outils de dessin↑

polygon Utiliser cet outil pour dessiner un polygone. A chaque clic gauche, un nœd est ajouté. Pour arrêter d'ajouter des nœds, soit double cliquer soit cliquer une fois sur le premier nœd. Cette dernière méthode crée une figure fermée. Pour dessiner une ligne parfaitement horizontale, verticale ou diagonale, enfoncer la touche Maj tout en dessinant le polygone. Un polygone peut aussi être créé en utilisant la commande Créer polygone à partir du menu de la feuille de calcul.  ↑outils de dessin↑

free draw Cet outil est également utilisé pour dessiner un polygone. La différence avec l'outil précédent est que les nœds seront ajoutés quand on bouge le curseur. Il peut être utilisé pour dessiner à main levée.  ↑outils de dessin↑

Pour éditer un polygone existant, double cliquer sur une de ses lignes. Au lieu de la boîte de sélection délimitée par huit petits carrés, le polygone est en surbrillance, avec de petits carrés à chaque nœd. De plus le pointeur change de forme :
move node Dans ce mode (déplacement des nœds), chaque nœd peut être déplacé indépendamment du reste du polygone, en le tirant avec la souris. Un clic droit de la souris change le pointeur successivement en :
delete nodeSuppression d'un nœd. Un clic gauche sur un nœd le supprimera du polygone. Pour supprimer plusieurs nœds, dessiner un rectangle.
add a node Addition d'un nœd. Un clic gauche sur une ligne du polygone ajoutera un nœd à cet emplacement.
Bezier Dans ce mode l'aspect d'une polygone Bézier peut être modifié. Ce mode n'est disponible que si la "propriété Bézier" du menu Outils a été actionnée.  ↑toolbox↑
cut polygon Pour couper un polygone. Un clic gauche sur un segment du polygone le coupera en deux. Ce mode n'est pas disponible si la propriété Bézier a été mise.

En mode édition du polygone, utiliser "Annuler" à partir du menu pour défaire la dernière action. Cliquer sur le bouton pointer pour quitter le mode édition du polygone. Puis utiliser "Annuler" pour restaurer le polygone d'origine.  ↑outils de dessin↑

rectangle open Dessiner un rectangle transparent (ouvert). Pour dessiner un carré, maintenir enfoncée la touche Maj pendant le dessin. Le curseur se change en outil pointeur après dessin du rectangle.  ↑outils de dessin↑

rectangle filled Dessiner un rectangle plein (fermé). Pour dessiner un carré parfait, maintenir enfoncée la touche Maj pendant le dessin. Le curseur se change en outil pointeur après dessin du rectangle.  ↑outils de dessin↑

open circle Dessiner une ellipse transparente (ouverte). Pour dessiner un cercle parfait, maintenir enfoncée la touche Maj pendant le dessin. Le curseur se change en outil pointeur après dessin de l'ellipse.  ↑outils de dessin↑

filled circle Dessiner une ellipse pleine (fermée). Pour dessiner un cercle parfait, maintenir enfoncée la touche Maj pendant le dessin. Le curseur se change en outil pointeur après dessin de l'ellipse.   ↑outils de dessin↑

zoom Avec la loupe, vous pouvez agrandir une zone particulière du dessin. Le centre de la zone agrandie sera situé à l'endroit où vous avez effectué un clic gauche sur la feuille. Pour revenir en arrière, faire un clic droit sur la feuille. L'outil loupe restera actif jusqu'à ce que vous sélectionniez un autre outil. En outre, on peut également augmenter le taux de grandissement en tapant <Ctrl> F ou le diminuer avec <Ctrl> B.   ↑outils de dessin↑

pipette   color index XLPlot utilise des objets à couleurs indicées sur 8 bits (256 couleurs), avec des palettes qui peuvent être différentes pour chaque fenêtre de dessin et qui peuvent être modifiées par l'utilisateur. Pour trouver quelle est la couleur et l'indice de couleur d'un pixel de la feuille, utiliser l'outil pipette. En cliquant à un endroit de la feuille, la boîte droite de l'outil pipette (boîte d'indice de couleur) indiquera la couleur et son indice. La pipette restera active jusqu'à sélection d'un autre outil. Si vous sélectionnez un objet de la feuille de dessin en utilisant l'outil pointeur et que vous effectuez alors un clic droit sur la boîte d'indice de couleur, la couleur de remplissage de l'objet sélectionné se changera dans la couleur de la pipette. Un clic gauche dans cette même boîte modifiera la couleur de contour de l'objet. cellules            propri&eacute;t&eacute;s
Si vous avez sélectionné un bitmap étiqueté (créé par le programme Cells&Maps) et ensuite sélectionnez l'outil pipette pipette, la boîte de dialogue montrée ci-dessus s'affiche. La boîte de dialogue affiche les propriétés de la cellule dès que la pipette se trouve au-dessus d'une étiquette. Utiliser le bouton "Choisir propriétés" pour sélectionner les propriétés qui seront affichées dans la boîte de dialogue. L'outil pipette remplira sa mission d'origine si vous cliquez le bouton gauche de la souris, c'est à dire il trouve l'indice de couleur appartenant au pixel.
heatmap       heatmap props

Avec ce programme vous ne pouvez manipuler les Heatmaps mais vous pouvez les interroger.
La pipette sert à interroger un heatmap et à localiser des entrées de genes. Pour ce faire, choisissez d'abord le heatmap et ensuite l'outil pipette pipette de la barre d'outils. La boîte de dialogue montrée ci-dessus à droite s'affiche. Quand la pipette survole le heatmap un rectangle jaune apparaît indiquant l'entrée à laquelle la pipette pointe. Maintenant la pipette peut être avancée une entrée à la fois en appuyant les touches flèches du clavier. Si la touche control est maintenue enfoncée en même temps, la pipette avance une demi-page à la fois. Utiliser les touches monte/décente page, la touche "home" (la flèche diagonale) et la touche "fin" pour avancer aux extrémités de la matrice de données. Copier le contenu affiché dans la boîte de dialogue en cliquant le bouton gauche de la souris. Cette copie peut ensuite être collée sur une feuille de calcul. Avec la boîte d'édition "Search label" et le bouton "Next" on peut chercher du texte dans la colonne et la ligne bleues. La pipette est repositionnée sur le heatmap si le texte est trouvé. La boîte de dialogue se ferme quand on frappe la touche <entrée> du clavier ou en cliquant le bouton "Quit". ↑outils de dessin↑

text color Cette boîte montre la police par ainsi que les couleurs de bordure et de remplissage. Si n'aucun objet est sélectionné, la boîte montre la couleur de remplissage par défaut actuelle (ici jaune), la couleur de bordure (ici bleue) et la taille et le nom de la police "true-type" ("Arial" dans cet exemple). Si un ou plusieurs objets sont sélectionnés, la boîte indique les propriétés des objet(s) sélectionné(s). Si vous souhaitez changer la couleur de bordure d'un objet sélectionné en la couleur par défaut, cliquez gauche dans cette boîte. Pour changer la couleur de remplissage en défaut cliquez droit dans la boîte.

police A le même effet que l'option de menu Outils>Police. Si aucun objet n'est sélectionné, l'option vous permettra de choisir la police True Type par défaut. Si un objet (texte) est sélectionné, vous pourrez changer sa police. En éditant un objet texte, une boîte de dialogue des caractères spéciaux apparaît, vous permettant l'insertion de caractères spéciaux, tels que ± et 2.   ↑outils de dessin↑

rotete text Si un objet texte est sélectionné, cette option effectuera une rotation de 45' or 90'. Utilisez l'outil de rotation pour effectuer une rotation par un angle arbitraire.   ↑outils de dessin↑

align A le même effet que l'option de menu Outils>Aligner. A utiliser pour aligner et/ou répartir régulièrement plusieurs objets sélectionnés. Une fenêtre de dialogue apparaît dans laquelle vous pouvez spécifier l'alignement. Les règles suivantes d'alignement sont observées :
1) Si la casecheck box "Epaisseur ligne" n'est pas cochée, les coordonnées extrêmes de l'objet sont utilisées pour l'alignement. Dans le cas contraire, la moitié de la largeur de ligne est ajoutée aux valeurs extrêmes pour l'alignement.
2) Bas du texte : l'alignement se réfère à la ligne imaginaire sur laquelle repose le texte, en ignorant d'éventuels dépassements (comme dans la lettre "g"). Ainsi les lettres "a" et "q" seront alignées conventionnellement comme dans ce texte. L'alignement supérieur du texte sera effectué en respectant la limite supérieure du rectangle de sélection (c'est-à-dire le rectangle délimité par les huit petits carrés).
3) La répartition est effectuée en respectant les objets les plus extérieurs.
  ↑outils de dessin↑

border color Pour modifier la couleur du texte, des lignes et des bordures d'objets, cliquer sur ce bouton. Une boîte de dialogue affichant la palette associée à la page courante apparaît. La couleur courante de bordure d'objet est surlignée avec un cadre blanc. En cliquant sur une des petites cases, la bordure de l'objet change de couleur et la boîte de dialogue disparaît. La première case dans la palette (indice=0) est transparente. Ainsi, vous pourrez enlever la bordure de l'objet (à moins que l'objet ne soit une ligne ou un texte). Si l'objet est un graphe non dissocié, la couleur des axes sera modifiée. Pour changer la couleur des autres éléments du graphe, double cliquer sur l'élément concerné. Si cette option est utilisée sans objet sélectionné, la couleur de ligne par défaut sera modifiée.   ↑outils de dessin↑

fill color Pour modifier la couleur de remplissage des objets, cliquer sur ce bouton. Une boîte de dialogue affichant la palette associée à la page courante apparaît. La couleur courante de remplissage d'objet est surlignée avec un cadre blanc. En cliquant sur une des petites cases, la couleur de remplissage de l'objet change et la boîte de dialogue disparaît. La première case dans la palette (indice=0) est transparente. Ainsi, vous pourrez transformer un carré "fermé" en un carré "ouvert". Si l'objet est un graphe non dissocié, double cliquer sur l'élément concerné. Si cette option est utilisée sans objet sélectionné, la couleur de remplissage par défaut sera modifiée.   ↑outils de dessin↑

pen style Pour modifier le style de ligne (pointillés ou tirets) ou ajouter des flèches aux extrémités d'une ligne.   ↑outils de dessin↑

pen size A le même effet que l'option de menu Outils>Taille plume. Un clic sur ce bouton modifiera la largeur de ligne (taille de la plume). Une boîte de dialogue apparaît, indiquant la largeur de ligne courante. Après sélection de la nouvelle largeur, la boîte de dialogue disparaît. Si l'objet sélectionné est un graphe, la largeur de ligne des axes (et seulement la largeur de ligne) changera. Pour modifier la largeur de ligne des autres éléments du graphe, double cliquer sur l'élément concerné. Si cette option est utilisée alors qu'aucun objet n'est sélectionné, la taille de plume par défaut sera modifiée. La taille de plume s'exprime en pixels d'écran. Lors de l'impression d'une feuille de dessin, l'apparence globale restera la même. Ainsi, la résolution peut changer à l'impression mais non la largeur de ligne.   ↑outils de dessin↑

rotation Si l'on choisit cet outil, le pointeur flèche change en un pointeur rotate cursor permettant de tourner le graphe 3D ou autres objets en se servant de la souris et les flèches du clavier. Les touches flèche changeront l'angle de rotation par un degré à la fois. Appuyant en même temps la touche augmente l'angle de rotation à 45'. Le centre de rotation se trouve au milieu de l'objet. L'angle de rotation est affiché dans la barre d'état.
Si un graphe 3D est sélectionné, un mouvement horizontal mouvement tourne le graphe autour l'axe vertical. Un mouvement horizontal tourne le graphe autour l'axe horizontal. Les mouvements horizontaux sont ignorés si la touche majuscule et actionnée. Le graphe tourne autour perpendiculaire de l'écran si la touche est enfoncée. La mode "rotation" reste active jusqu'à ce que l'on choisisse un autre outil, comme l'outil flèche, de la boîte à outils. Voir l'option Rotation du menu Outils pour plus de détails et options
  ↑outils de dessin↑

cut-out Avec cet outil, des parties de bitmaps, de polygones ou d'objets peuvent être séparées et copiées sur place. En cliquant l'outil, le curseur se transforme en une flèche. A l'aide de cette flèche, dessiner une sélection rectangulaire sur la feuille de dessin. Une fois relâché le bouton gauche de la souris, un nouvel objet sera créé sur place, contenant un double de chaque objet contenu dans la sélection rectangulaire, même s'il appartient à un objet associé. Si le rectangle de sélection chevauche un bitmap ou un polygone, seule la partie située à l'intérieur de la sélection sera dupliquée. Le principal intérêt de cet outil est ainsi de fractionner puis dupliquer des parties de bitmaps ou de polygones. Si un seul objet est sélectionné avant le choix de cet outil (huit petites cases apparaissent autour), seule la partie de l'objet qui était sélectionnée sera dupliquée, sans tenir compte des autres objets contenus dans la sélection rectangulaire.   ↑outils de dessin↑

Contrast dialogcontrast Si un seul objet bitmap est sélectionné, la boîte des outils de dessin présente cet outil spécifique aux bitmaps. Son action est identique à celle de l'option Bitmap>Ajuster contraste et permet la modification du contraste de l'image. La boîte de dialogue "contraste bitmap" affiche l'une des cinq courbes disponibles ("profils") qui déterminent comment l'intensité de chaque pixel sera modifiée. Les cinq profiles sont suivis par trois profiles de plus qui s'appliquent à une seule couleur : rouge, vert ou bleue. Dans le profil, l'intensité courante croît de gauche (noir) à droite (blanc) alors que l'intensité modifiée croît de bas en haut. Pour augmenter le contraste, choisir une pente supérieure à l'unité. A l'inverse, pour diminuer le contraste, choisir une pente inférieure à l'unité. Le choix d'une pente de -1 produit une inversion des couleurs de l'image. D'autres effets, comme la solarisation, peuvent être obtenus avec d'autres profils propres à l'utilisateur.
Exemple :
contrast example

Pour choisir le profil suivant ou précédent, actionner l'un des boutons left button   right button.
Pour modifier le profil courant, il est possible
1) soit de changer la pente et l'offset à l'aide des barres de défilementslide bar. La pente change de signe (de + 1 à - 1 ou inversement) quand le curseur de la barre de défilementslide bar est à mi-course.
2) soit cliquer sur l'un des nœds du profil et le déplacer vers le haut ou vers le bas, tout en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris. Utilisez les boutons "Enregistrer" ou "Charger" afin d'enregistrer ou de charger vos profils sur disque dur. Le bouton "Défaut" permet de restaurer le profil par défaut.   ↑outils de dessin↑

rouge Si un seul objet bitmap est sélectionné, la boîte des outils de dessin présente cet outil spécifique aux bitmaps. Une image consiste en trois couches couleurs, rouge, verte et bleue, avec lesquelles on peut définir toutes les couleurs du spectre visible. Avec cet outil, la couche rouge peut être déplacée par rapport aux couches verte et bleue. En cliquant l'outil, le curseur change de forme. La couche rouge peut alors être déplacée soit à l'aide de la souris en maintenant enfoncé le bouton gauche soit à l'aide des touches fléchées du clavier. Avec les touches fléchées, le déplacement est d'un pixel à la fois (ce qui peut être plus ou moins grand qu'un pixel de l'écran du moniteur). L'enfoncement simultané de la touche Control permet un déplacement dix fois plus rapide. L'outil reste actif jusqu'à ce qu'un autre outil soit choisi.   ↑outils de dessin↑

vert Avec cet outil, la couche verte peut être déplacée par rapport aux couches rouge et bleue.   ↑outils de dessin↑

bleu Avec cet outil, la couche bleue peut être déplacée par rapport aux couches rouge et verte.
Par exemple déplacer la couche rouge dans la figure vers la gauche et la couche bleue vers le droit donne :

séparation  ↑outils de dessin↑

Comment modifier la palette de couleurs.
Le programme utilise des objets à couleurs indicées sur 8 bits (256 couleurs) pour afficher le contenu d'une feuille de dessin. Chaque feuille de dessin a sa propre palette. Vous pouvez changer ces couleurs avec le bordure ou le replissage bouton dans la boîte d'outils de dessin ou en choisissant l'option de menu Outils>Couleur contour ou Outils>Couleur remplissage. Tandis que les boutons de l'outil de dessin permettent uniquement de prélever une couleur, les options de menus autorisent la modification de la palette elle-même. Après sélection d'une des deux options, une boîte de dialogue apparaît, qui affiche la palette courante. Pour sauvegarder ou charger une palette, utiliser les boutons "Enregistrer" ou "Charger". Une seconde fenêtre demande alors un nom de fichier du type "*.mpl". Ne pas changer l'extension "*.mpl". Pour revenir à la palette par défaut du programme, actionner le bouton "Défaut". Pour modifier les valeurs RVB (rouge, vert, bleu) d'une des entrées de la palette, cliquer sur une petite case colorée dans la palette. La case sélectionnée est surlignée avec un cadre blanc et la case marquée "ancienne" affiche maintenant la couleur choisie ainsi que son indice. Déplacer ensuite les curseurs Rouge, Vert et Bleu pour modifier la couleur. La nouvelle couleur apparaît dans la case "nouvelle". Pour entrer la nouvelle couleur dans la palette, pousser le bouton "OK". Pour copier la couleur d'un indice à un autre, suivre les instructions suivantes :
1) cliquer sur la case de couleur à copier, 2) pousser le bouton "De", 3) cliquer sur la case de destination, 4) pousser le bouton "à" puis 5) pousser le bouton "Copie".
Pour créer un gradient de couleur, procéder ainsi : 1) Cliquer sur la case qui contient la couleur de départ, 2) pousser le bouton "De", 3) cliquer sur la case de la couleur qui doit terminer le gradient, 4) pousser le bouton "à" puis 5) pousser le bouton "étaler". Quand vous avez terminé l'édition de la palette, actionnez le bouton "OK". Une manière alternative pour modifier la palette est de l'extraire d'un bitmap sur la feuille. Quand on lance la commande Obtenir palette du bitmap, une nouvelle palette sera calculée basée sur les couleurs présentes dans le bitmap. Notez que les trois premières couleurs de la palette demeurent inchangées, puisqu'elles ont une signification spéciale pour la feuille : transparente, couleur de fond et couleur du crayon.

Le menu Bitmap

Importer bitmap
Des bitmaps Windows (*.BMP), des bitmaps TIFF non comprimés et les bitmaps JPEG peuvent être ajoutés à la feuille de dessin en utilisant cette option de menu ou en poussant le bouton importer. Un objet rectangulaire, possédant les proportions de l'objet d'origine (mais généralement de plus petite taille) sera créé. La couleur et la largeur de bordure peuvent être modifiées comme pour les rectangles. L'image peut être dimensionnée comme les autres objets. Presser la touche Control pendant le dimensionnement si vous souhaitez conserver les proportions d'origine. Pour restaurer la proportion hauteur/largeur, double cliquer sur l'image. Dans la boîte de dialogue qui apparaît, donner aux résolutions horizontale et verticale des valeurs identiques ou cliquer sur l'un des boutons "1/8", "1/4" etc. Le bouton "1" fixe les résolutions horizontale et verticale de l'image à 72 pixels/pouce (résolution de l'écran du moniteur). Le bouton "1/2" règle la taille d'image à la moitié (144 p/p) etc. La plupart des imprimantes ont au moins une résolution de 600 pixels/pouce. Une seconde façon d'importer un bitmap consiste à le copier à partir d'un éditeur tel que Photoshop et à le coller dans la feuille de dessin. Les bitmaps peuvent être exportés de manière similaire ou à l'aide de la commande :

Enregistrer bitmapconversion bitmap
Cette option n'est disponible que si un seul objet bitmap est sélectionné. Choisir le format du bitmap dans la première boîte de dialogue qui apparaît. Entrer un nom de fichier dans la boîte de dialogue suivante.
Le bitmap peut également être exporté en poussant le bouton exporter ou en tapant <Ctrl> S. Ensuite choisissez le nombre de couleurs et le format du fichier (bmp, jpg ou gif). Si aucun objet est selectionné, la feuille sera sauvée en format "*.his".
  ↑outils de dessin↑

Plein écran
Utiliser cette option pour afficher le bitmap sélectionné ou taper <Ctrl> O. Taper la touche <échap> pour revenir au programme. Si vous disposez de deux moniteurs, il est possible d'afficher un bitmap sur le moniteur auxiliaire en utilisant <Ctrl> I.  ↑outils de dessin↑

Ajuster taille
Avec cette option (ou <Ctrl> T) les tailles de plusieurs bitmaps peuvent être ajustées en même temps. D'abord sélectionnez les images à ajuster et ensuite choisissez Ajuster taille du menu Bitmap. Une boîte de dialogue apparaît qui vous permet de choisir entre la taille originale (1) ou un huitième, un quart ou la moitié de la taille originale.
Notez qu'une image peut également être dimensionnée comme les autres objets : Sélectionner l'objet. Huit petits carrés apparaissent autour. Si le curseur de la souris passe sur l'un d'entre eux, il se change en une double flèche verticale, horizontale ou diagonale. Enfoncer le bouton gauche de la souris et tirer jusqu'à ce que l'objet ait la taille désirée. Utiliser les carrés de coin pour changer la dimension dans deux directions et les autres pour changer la taille dans une direction seulement. Presser la touche <Ctrl> pendant le dimensionnement si vous souhaitez conserver les proportions d'origine.
Une troisième manière consiste à double cliquer sur l'image. Dans la boîte de dialogue qui apparaît, donner aux résolutions horizontale et verticale des valeurs souhaitées.  ↑outils de dessin↑

Copier comme bitmap
Lorsque cette option est sélectionnée, le contenu de la feuille de dessin courante ou de la fenêtre peut être entièrement copié dans le presse-papier, sous forme d'un bitmap Windows (*.BMP). La résolution est choisie dans la boîte de dialogue qui apparaît alors. Le contenu du presse-papier peut être collé, pour d'autres modifications, dans un programme qui accepte les bitmaps (Photoshop, Corel Photopaint etc.).  ↑outils de dessin↑

Enlever le bruit
Cette option n'est disponible que si un seul objet bitmap est sélectionné. Le bitmap est alors soumis à un filtre médianUn filtre médian trie le pixel central et ses voisins à partir de leur intensité. L'intensité du pixel moyen est alors attribué au pixel central. 3x3-pixels.

Adoucissement
Cette option n'est disponible que si un seul objet bitmap est sélectionné. Le bitmap est alors soumis à un filtre GaussienUn filtre gaussien prend la moyenne pondérée (une fonction en cloche) du pixel central et ses voisins. La moyenne est alors attribué au pixel central. 3x3-pixels.

bruit
Originel + bruit                          filtre Gaussien                      filtre médian            ↑outils de dessin↑

Ajuster contraste est décrite ailleurs.

Ajuster la brillance
La couleur de chaque pixel d'un bitmap de XLPlot est encodé par trois octets (un nombre entier qui peut prendre les valeurs entre 0 et 255) : un octet pour le composé bleu, un pour le vert et un pour le rouge. Si, par exemple, tous les pixels d'un bitmap ont des valeurs en dessous de 150, alors l'utilisation de Bitmap>Ajuster la brillance>toutes multiplie tous les valeurs des pixels par le facteur 255/150 (dans ce cas) de telle manière que toute la plage entre 0 et 255 est utilisée. Avec Bitmap>Ajuster la brillance>Rouge uniquement le composé rouge est ajusté. La fonction de Ajuster la brillance>Vert et Ajuster la brillance>Bleu est semblable. Notez qu'ajuster les trois couleurs séparément les unes après les autres ne donne pas le même résultat qu'Ajuster la brillance>toutes, puisque dans ce dernier cas les facteurs d'ajustement sont différents.   ↑outils de dessin↑

Invertir coleurs
Les coleurs du bitmap sélectionné seront changées en leurs compléments par cette option. Donc, jaune deviendra bleu et noir sera blanc.

Fausses couleurs
Les couleurs d'un bitmap peuvent être remplacées par un gradient de fausses couleurs. Dans la fenêtre qui apparaît après sélection de cette option, le gradient s'affiche à gauche et trois ensembles de barres de défilementslide bar à droite. Avec ces barres de défilementslide bar, il est possible de régler les composantes rouge (R), verte (V) et bleue (B) de trois couleurs du gradient : initiale, centrale et finale. Les réglages de la couleur centrale seront ignorés si la boîtecheck box est décochée. Pour voir l'effet des réglages sur le bitmap actuellement sélectionné, cocher la boîtecheck box "prévisualiser". Cliquer "OK" pour appliquer le gradient au bitmap courant.
Si un gradient en fausses couleurs a déjà été appliqué au bitmap, le texte sous le gradient indique "Bitmap en fausses couleurs". Dans ce cas, le gradient de la boîte de dialogue correspond au gradient courant et non au gradient par défaut. Le gradient par défaut est le dernier appliqué à l'un des bitmaps des feuilles de dessin (ce qui permet d'appliquer le même gradient à de multiples bitmaps) ou, si aucun gradient n'a déjà été appliqué, à celui du programme par défaut.
L'action du bouton "Créer barre" crée, dans la feuille de dessin, un nouvel objet bitmap contenant le gradient. Cette option n'est disponible que si un seul objet bitmap a été sélectionné.  ↑outils de dessin↑

Réduire le nombre de couleurs
nombre de couleurs Une boîte de dialogue demandant le nouveau nombre de couleurs apparaîtra.
Le nombre de couleurs peut varier entre 2 et 256. Le bitmap résultant sera couleur-indicé, i.e. un bitmap qui réfère à une palette pour définir ses couleurs. Si vous ne cochez pas la boîtecheck box "Imposer la palette actuellement active", une nouvelle palette sera calculée pour le bitmap. Si vous imposez la palette actuellement active, alors le bitmap utilisera la palette actuellement active. La palette actuellement active est la palette qui est associée avec la feuille de dessin. Cette palette peut être modifiée en utilisant les commandes Outils>couleur contour, Outils>couleur de remplissage ou le Outils>Obtenir palette du bitmap. Puisque les trois premières couleurs de la palette ont une signification spéciale pour la feuille de dessin (transparent, couleur de fond et couleur de plume), elles ne seront pas utilisées pour la création du nouveau bitmap. Le premier indice couleur utilisable commence à 3 (la quatrième boîte couleur de la palette). Notez que si vous utilisez moins que 256 couleurs, par exemple 4, alors uniquement les couleurs 3 à 7 seront utilisées. Ceci sera de 3 à 19 si vous choisissez 16 couleurs, etc.  ↑outils de dessin↑

résolutionModifier la résolution
Change la résolution de l'image par un facteur qui est déterminé utilisant la boîte de dialogue à gauche.
On peut choisir soit un pourcentage pour la largeur et la hauteur, soit les dimensions de l'image final en pixels.
Pour voir l'effet du choix, il est nécessaire d'appuyer un des boutons marqués 'Mets'. Les chiffres dans les boîtes d'édition sont mises à jour. Pour garder la proportion hauteur/largeur cochez l'option 'Conserver proportions'.

Copier comme bitmap
La fenêtre courante ou la feuille de dessin entière est copiée vers le presse-papier en format bitmap windows (*.bmp) si vous sélectionnez cette option du menu. La résolution peut être choisie dans la boîte de dialogue qui apparaît. Le contenu du presse-papier peut être copie ensuite vers un programme qui accepte des bitmaps (photoshop, photopaint etc) pour modification.   ↑outils de dessin↑

Présentation diaposliste
Vous pouvez montrer vos bitmaps à plein écran avec cette option. Les bitmaps doivent se trouver soit tous dans le même dossier, soit sur une feuille de dessin, soit leur location doit être spécifiée dans un fichier texte. L'intervalle entre deux diapos peut être choisi dans la fenêtre de dialogue qui apparaît. Si vous disposez d'un second moniteur, il est possible d'alterner entre les deux. La résolution des deux écrans doit être identique. Taper <échap> pour quitter la présentation. Si vous spécifiez la location des fichiers bitmap dans un fichier texte, observez les règles suivantes (voir figure ci-dessous) : Il faut que le fichier soit en format "délimité par tabulations" comme le format de la feuille de calcul. La première colonne doit contenir le chemin vers le bitmap, la seconde et la troisième colonne sont optionnelles. La seconde colonne spécifie le moniteur sur lequel montrer l'image (1 pour moniteur 1, 2 pour moniteur 2). La troisième colonne spécifie le temps en ms jusqu'à la diapo suivante. Notez que le fichier doit être en extension "*.txt" et pas en "*.etf".   ↑outils de dessin↑

le menu Outils

Les commandes de ce menu ont presque les mêmes effets que celles des icônes aligner Aligner, contour Couleur contour, remplissage Couleur de remplissage, texte Fonte de texte et plume Taille de la plume dans la boîte des outils de dessin. En résumé, elles vous permettent d'aligner plusieurs objets, de changer la couleur de ligne (ou de bordure), la couleur de remplissage, la police de caractères (taille, etc.) ainsi que la largeur des lignes.
Pour modifier la palette de couleurs de la feuille courante (et uniquement elle), choisir les options soit Couleur contour soit Couleur remplissage. Une fois sélectionnée une de ces options, une fenêtre de dialogue apparaît, contenant, outre la possibilité de choisir un nouvel indice de couleur, plusieurs options pour changer les valeurs RVB des couleurs de la palette.

Miroir vertical, Miroir horizontal
Ces options du menu Outils sont destinées à transformer les objets sélectionnés en leurs symétriques. Les objets textes peuvent changer de position s'ils appartiennent à une sélection multiple mais ils resteront des objets textes lisibles. De même, des graphes non dissociés ne seront pas transformés en leurs symétriques mais pourront changer de position s'ils font partie d'une sélection multiple.

Rotation
Cette option a un effet différent si un seul objet 3D est sélectionné ou si d'autres objets sont sélectionnés. Dans la boîte de dialogue qui apparaît une des deux options disponibles peut être choisie : "Rotation (libre) à l'aide de la souris" ou un angle de rotation spécifique. Si l'on choisit "Rotation à l'aide de la souris", le pointeur flèche change dans un pointeur rotation permettant de tourner l'image en se servant de la souris et les flèches du clavier.
Objets autres que des bitmaps et graphes (3D) : effectue une rotation des objets sélectionnés par leur centre commun. Des graphes et des bitmaps ne peuvent être tournés. Si l'on souhaite un graphe, il le faut dissocier d'abord en ses composés graphiques. Note qu'en faisant cela, le graphe perd ses données et ses liens associés. Les touches flèche du clavier changeront l'angle de rotation par un degré à la fois. Appuyant en même temps la touche augmente l'angle de rotation à 45'. Le centre de rotation se trouve au milieu de l'objet. L'angle de rotation est affiché dans la barre d'état.
Objet 3D : Un mouvement horizontal mouvement tourne le graphe autour l'axe vertical. Un mouvement horizontal tourne le graphe autour l'axe horizontal. Les mouvements horizontaux sont ignorés si la touche majuscule et actionnée. Le graphe tourne autour perpendiculaire de l'écran si la touche <Ctrl> est enfoncée.
La précision de l'angle de rotation augmente quand on éloigne le curseur du centre de rotation. La mode "rotation" reste active jusqu'à ce que l'on choisisse un autre outil, comme l'outil flèche, de la boîte à outils.

Perspectiveperspective
Un graphe 3D est dessiné par défaut en projection géométrique. Une transformation perspective peut être faite. Sélectionnercheck box "perspective" dans la boîte de dialogue qui apparaît et choisir un "zoom" pour moduler l'effet perspective. Un zoom élevé veut dire que l'on s'approche de l'objet.

 

Aligner est expliqué ailleurs.   

Diviser graphediviser
Même si cet outil marche également bien avec les graphes en 2D, il a été conçu spécialement pour séparer des nuages de données dans un graphe en 3D. Le graphe ci-dessous a été tourné (selon l'explication dans la section précédente) de telle manière que deux nuages semblent se distinguer. Utiliser l'outil polygone ou un autre outil de dessin pour encercler les points que vous désirez séparer des autres comme montré dans la figure ci-dessous. Ensuite sélectionner à la fois le graphe et le polygone (ou le cercle ou le rectangle) et lancer la commande Diviser graphe. La simple courbe en 3D sera ensuite divisée en deux courbes dont une aura des symboles en rouge :

Obtenir palette du bitmap
Comme indiqué ci-dessus, la palette couleurs peut être modifiée utilisant les options de menu Outils>couleur contour ou Outils>couleur de remplissage. Une manière alternative pour modifier la palette est de l'extraire d'un bitmap sur la feuille. Quand on lance la commande Obtenir palette du bitmap, une nouvelle palette sera calculée basée sur les couleurs présentes dans le bitmap. Notez que les trois premières couleurs de la palette demeurent inchangées, puisqu'elles ont une signification spéciale pour la feuille : transparente, couleur de fond et couleur du crayon.

Adaptation taille texte
Si l'on modifie la taille d'un objet contenant du texte, la taille de la police change également. Pour éviter que la taille du texte change, décocher cette option.

(Dés)activer propriété Bézier
Après avoir dessiné un polygone sur la feuille de dessin, les noeuds définissants le polygone sont connectés par des lignes droites. Si la propriété Bézier est activée, les noeuds peuvent être connectés pas des lignes courbes. Pour ce faire choisir (Dés)activer propriété Bézier du menu Outils ou cliquez-droit sur le polygon suivi de la sélection Activer propriété Bézier du menu contextuel.
bezier
Ensuite, double-cliquez sur le polygone, un nouveau curseur apparaît move nodes. Utilisant ce curseur on peut déplacer des noeuds par rapport aux autres, mais ce n'est pas ce qu'on va faire maintenant. Au lieu de cela cliquez-droite jusqu'à ce que le curseur Bezier cursor apparaît et l'objet polygone montre des petites boules sur tiges à chaque noeud (les tiges sont très petits au départ). En tirant sur les petites boules, la forme d'un segment de l'objet change.

Bezier object                                            fleur
Finalement sélectionnez l'outil pointeur pointer tool de la boîte de dessin pour terminer l'édition.        Un example.

Spirographe
Le spirographe était développé d'origine pour rendre le dessin des billets de banque plus difficile à contrefaire. Il est devenu depuis un jouet amusant avec lequel on peut dessiner des figures compliquées. Dans la boîte de dialogue qui est associée avec cette option de menu on peut choisir jusqu'à 10 fréquences spatiales. La fréquence 1 (ici ayant une amplitude de 50) correspond à un cercle simple avec un rayon de 50 pixels sur l'écran de l'ordinateur. Les figures deviennent plus intriquées à l'ajout de plus de composants d'autres fréquences. Notez que les fréquences positives et négatives de donnent pas le même résultat si elles sont combinées avec autres composants (voir la figure ci-dessous pour un exemple).
spirograph

Inspecter histogramme de fréquenceInspecter graph
Utiliser cette option pour obtenir de l'information sur votre histogramme de fréquence (créé avec Modifier/Stats>Histogramme de fréquence du menu de de la feuille de calcul). Bouger le curseur de la barre de défilementslide bar pour déplacer les lignes vertes qui apparaissent maintenant dans le graphe. Plusieurs variables contenus dans la plage des points délimitée par les lignes vertes verticales sont calculés. Ils peuvent être copiés ou transférés vers une feuille de calcul. Uniquement les variables marqués par les boîtes à cochercheck box seront copiés.

 
Transférer entrées manuelles vers ...
Si l'on est en mode 'outil flèche' ( c'est à dire après la sélection l'outil flèche de la boîte à outils) et on dessine une ligne sur la feuille de dessin en maintenant enfoncé à la fois le bouton gauche de la souris et la touche <ctrl>, les coordonnées des extrémités de la ligne et sa longueur (en cm) seront transférées vers la dernière ligne d'une feuille de calcul. Si aucune feuille n'est ouverte, une nouvelle sera créée. Si qu'une seule feuille est ouverte, les données seront collées sur celle-là. Si plus d'une feuille est ouverte, une fenêtre de dialogue permettra de choisir parmi elles ou d'ouvrir une nouvelle. Il est possible de choisir une feuille avant tout transfert ou de changer de feuille plus tard en se servant de cette option menu.

caractères spéciaux

Cette boîte de dialogue montre les caractères ASCII spéciaux associés à la police courante. Ces caractères spéciaux peuvent être insérés dans un objet texte en cours d'édition :
1) en choisissant à la souris un caractère et en poussant le bouton "Insérer"
2) en tapant le code formé par la combinaison des nombres situés dans la première colonne et la première ligne. Par exemple, pour insérer un ±, taper 0177, tout en maintenant enfoncée la touche <Alt>. NB, le 0 de tête doit être aussi tapé.
Le bouton d'insertion est désactivé si aucun objet texte n'est en cours d'édition. Chaque feuille de dessin a sa propre boîte de dialogue de caractères spéciaux de sorte que plusieurs de ces boîtes peuvent être ouvertes simultanément. La police de cette fenêtre est mise à jour chaque fois qu'un nouvel objet texte est sélectionné.

le menu Editer

Après avoir sélectionné plusieurs objets graphiques, ceux-ci peuvent être copiés dans le presse-papiers à l'aide de la commande Editer>Copier du menu, en tapant <Ctrl> C au clavier ou en cliquant l'icône de copiecopierdans la barre d'icônes en haut de la fenêtre principale. Pour coller les objets ailleurs sur la feuille ou sur une autre feuille de dessin, cliquer une fois à l'endroit de la feuille où le nouvel objet doit être placé et actionnez la commande Editer>Coller à partir du menu, taper <Ctrl> V au clavier ou cliquer l'icône coller collerdans la barre d'icônes. Si l'objet copié est un graphe non dissocié, les coordonnées des points peuvent être collées dans une feuille de calcul .Dans ce cas, des liens entre les colonnes de la feuille de calcul et les données du graphe sont établis, de sorte qu'une modification dans une colonne de la feuille entraînera une actualisation du graphe avec les données modifiées.

* Pour rompre le lien avec la feuille de calcul, utiliser la commande Editer>Supprimer le lien . Pour couper des objets, utiliser Editer>Couper, taper <Ctrl> X au clavier ou cliquer l'icône couper dans la barre d'icônes. L'objet n'a pas disparu complètement puisqu'il a été copié dans le presse-papiers. Ainsi il peut encore être collé ailleurs. Tous les objets d'une feuille de dessin peuvent être sélectionnés par la commande Editer>Sélectionner tout <Ctrl> A. Cette option est particulièrement utile si des objets sont invisibles, très petits ou s'ils ont été déplacés en dehors de la feuille de dessin.

* Plusieurs objets peuvent être groupés en un seul objet composite par la commande Editer>Associer ou en tapant <Ctrl G> au clavier. Editer>Dissocier ou "Ctrl D" fait l'inverse, il sépare un objet composite en objets multiples. Lors de la dissociation d'un graphe. Il n'est plus possible de redéfinir ses axes ou ses données et le graphe est réduit à un simple ensemble de vecteurs. Cette dissociation d'un graphe et de ses données cachées est irréversible.

Transparence
Les objects de dessin peuvent être rendu transparents. Mettez la transparence (en %) dans la boîte de dialogue qui appatraît soit par barre de défilementslide bar soit par remplissement de la boîte d'éditionedit box.
transparent

Reset histogram size
Resets the size of the graph to its original dimensions.

Réinitialiser histogramme remet l'histogramme à sa taille par défaut.

Ajouter Légende Cette option crée une légende squelette pour l'histogramme sélectionné. Ensuite, la légende peut être modifiée en utilisant l'outil texte outil texte

Déplacer rapidement ou ctrl M. Cette option bascule la mode sélectionner/déplacer objet. Dans la mode par défaut, c.à.d. non-rapide, il faut d'abord sélectionner le(s) objet(s) avec la souris et ensuite cliquer une seconde fois sur un des objets sélectionnés pour pouvoir les déplacer. En mode "déplacer rapidement", il n'est pas nécessaire de sélectionner l'objet avant de le déplacer. Il suffit de cliquer sur l'objet et de le déplacer en maintenant le bouton gauche enfoncé. Pour déplacer multiples objets dans ce mode, maintenir la touche <Maj> enfoncé tandis que vous sélectionnez et déplacez les objets. La dernière mode est peut-être plus rapide elle est également moins sûre puisqu'il n'est pas certain d'avance quels seront les objets déplacés si la feuille contient beaucoup d'objets.

Sélectionner tout
Pour sélectionner tous les objets de la feuille choisir cette option ou taper <Ctrl> A.

Sélectionner tous les calques
Pour sélectionner tous les objets à travers tous les calques choisir cette option ou taper <Ctrl> W.

L'ordre dans lequel les objets apparaissent à l'écran peut être changé avec une des commandes Editer>Agencer>xx .Pour placer les objets sélectionnés au premier plan, utiliser Agencer>Premier plan. Pour le déplacer à l'arrière plan, utiliser Agencer>Arrière-plan. Les commandes Agencer>Approcher <Ctrl> P) or Agencer>éloigner <Ctrl> R) font la même chose, par étape, ce qui permet d'insérer un objet entre deux autres.

* Quand on exporte un objet sous forme vectorielle (WMF) vers un autre programme, un polygone de même qu'une courbe dans un graphe peut être exporté comme un objet unique ou comme un ensemble de segments de droite (objets multiples). Quelques programmes trouveront difficile de dissocier un polygone en segments de droite. Si c'est le cas, choisir l'option "Objets multiples". Faites votre choix à l'aide de l'option Editer>Préférences de copie.

* L'option Editer>Enregistrer les préférences sauvegarde sur disque un certain nombre de paramètres.
Les paramètres en question sont :
    La taille de la fenêtre courante,
    La police,
    La taille de plume,
    La taille de la page, par exemple A4,
    L'orientation de la page, portait ou paysage,
    La couleur du bord et de remplissage,
    La manière d'alignement,
    La façon de dessiner les calques sous-jacents.
Ces réglages seront alors être appliqués à des fenêtres nouvellement créées.  

Propriétés des courbes

En double cliquant sur un des éléments d'une courbe dans un graphe, la fenêtre "Propriétés des courbes" apparaît, permettant à l'utilisateur d'éditer les attributs d'une courbe dans un graphe ou d'ajuster une courbe. Les points de données peuvent être reliés par des segments de droite et/ou être représentés par des symboles. Utiliser la case à cocher "relier les points par une ligne" pour activer ou désactiver le dessin des segments. Si cette casecheck box est cochée, le curseur "taille ligne" et le bouton poussoir "couleur ligne" permettent de choisir respectivement l'épaisseur de la ligne reliant les points et la couleur de cette ligne. Dans ce dernier cas, une seconde fenêtre de dialogue, affichant la palette associée à la fenêtre de dessin, apparaît. La couleur de ligne courante est surlignée par un cadre blanc. Si vous cliquez sur une des cases, la couleur change et la boîte de dialogue disparaît. La première case de la palette (indice=0) est transparente.
Le panneau "symbole" regroupe un certain nombre d'options pour définir la forme, la taille et la couleur du symbole qui représente chaque point de donnée dans la courbe sélectionnée. Si l'option "barres" est sélectionnée, XLPlot dessine une barre entre le point et l'axe des x. La "taille du symbole" est sans effet en mode "barre". S'il y a des données d'erreurs associées à la courbe sélectionnée, alors le dessin de la barre d'erreur peut être activé ou non selon les cases à cocher situées dans le coin supérieur droit de la fenêtre.
transparency

Le panneau "Ajuster" montre trois boutons poussoirs :
1) Avant de démarrer l'ajustement, pousser le bouton "Fonction" pour choisir une fonction à ajuster. Une seconde boîte de dialogue apparaîtra, affichant plusieurs options et fonctions de modélisation.
2) Pousser le bouton "Ajuster" pour démarrer la modélisation. Après modélisation, la même fenêtre apparaît, montrant les paramètres ajustés et l'erreur correspondante.
3) Pour supprimer une courbe modélisée, pousser le bouton "Enlever".
Deux lignes rouges verticales sont dessinées sur le graphe, dans la feuille de dessin. Ces deux lignes définissent une plage de données x qui seront utilisées pour obtenir l'ajustement. Les curseurs marqués "portée de" et "à" contrôlent la position des deux lignes rouges. Les curseurs "Taille ligne" et "Couleur ligne" déterminent la largeur et la couleur du tracé de la fonction ajustée. Le chapitre Ajuster une fonction aux données fournit des informations complémentaires. Le coin inférieur gauche de la fenêtre indique si les données du graphe sont liées avec des colonnes de données de la feuille de calcul et, si c'est le cas, avec quelle feuille de calcul et quelles colonnes.

La fenêtre propriétés de courbe contient une casecheck box à cocher "limites de confiance". Si cette casecheck box est cochée, des lignes apparaissent en dessous et au-dessus de la fonction ajustée montrant la bande de 95% de confiance. Cela veut dire qu'il y a une probabilité de 95% que la vraie valeur Y pour une X donnée se trouve dans cette bande.

Mise en forme des barres d'erreur

Cette boîte de dialogue apparaît après un double clic sur une des barres d'erreur d'un graphe. Utiliser le curseur supérieur pour changer la largeur de la barre d'erreur et celui du dessous pour changer la largeur de la plume. La couleur de plume peut être modifiée en poussant le bouton "couleur de plume" . Une seconde boîte de dialogue apparaît alors, contenant 256 petites cases colorées. Cliquer sur celle de la couleur de votre choix. La barre d'erreur représente ESM. Pour monter seulement la moitié supérieure (+ESM) ou inférieure (-ESM), (dé)cocher les boîtescheck box appropriées. Si les points de données sont nombreux, les barres d'erreurs peuvent encombrer le graphe. Dans ce cas, les limites de confiance peuvent être décrites par une ligne parallèle aux points de données (option : dessiner comme une ligne).

comment modifier les axes d'un graphe

Pour modifier les axes d'un graphe, double cliquer sur un de ses éléments (graduations ou nombres le long d'un des axes). Assurez-vous que le graphe n'est pas associé à d'autres objets. Une fenêtre de dialogue apparaît, montrant à la fois les options des axes X et Y si l'objet est un graphe en ligne ou un graphe en rose des vents et uniquement les options de l'axe Y si l'objet est un graphe en barres. Pour chaque axe, les valeurs de début (minimum) et de fin (maximum) sont définies par le texte des boîtes d'édition "De" et "à". La distance entre les graduations principale et secondaire peut être fixée en éditant les boîtes "Graduation principale tous les" et "Graduation secondaire tous les". Note : dans le cas où le "type d'échelle" est réglé sur "log", la boîte d'édition "graduation principale" propose par défaut le logarithme décimal, mais la base peut être changée en n'importe quelle autre pourvu qu'elle soit supérieure à zéro. L'intersection entre l'axe des Y et l'axe des X peut être fixée dans la boîte "l'axe Y coupe à". Si la valeur entrée est inférieure à celle de la boîte "de" ou supérieure à celle de la boîte "à", les axes ne se couperont pas dans le graphe.
L'orientation des graduations et le type d'échelle sont choisis en sélectionnant le bouton approprié radio. Une grille peut être superposée au graphe en cochant check "Grille verticale" et/ou check "Grille horizontale". Les lignes associées au quadrillage secondaire peuvent être tracées en pointillés si la case check "Pointillés secondaires" est cochée.
Par défaut, les axes sont dessinés avec des graduations numérotées. Si l'option barre de calibrage X ou Y est cochée check, une barre de calibrage horizontale ou verticale est dessinée à la place des graduations, avec une taille égale à la valeur entrée dans la boîte d'édition "Taille barre". La position de la barre de calibrage est déterminée par les valeurs entrées dans les boîtes "Barre(s) à".
Les unités des axes ou tout autre texte accompagnant un axe peuvent être entrées dans la ligne d'édition inférieure.
Chaque fois que l'utilisateur dimensionne un graphe, la taille de la police change également. Ce comportement peut être désactivé en cochant check "Taille texte figée".

Le menu fenêtres : les calques

La sélection d'un objet dessiné peut devenir plus difficile quand le nombre d'objets de la feuille de dessin augmente ou si plusieurs petits objets se chevauchent. Pour éviter la sélection d'un objet non désiré, les objets peuvent être répartis sur des calques différents. Lors du travail sur un calque, les objets situés sur les autres calques sont pratiquement hors de portée de l'utilisateur. Pour changer de calque, sélectionner Fenêtre>Vers le calque et choisir l'un des calques prédéfinis de 1 à 10 ou Autre pour aller vers un calque d'indice supérieur. Dans ce dernier cas, une boîte de dialogue apparaît, contenant une boîte d'édition où peut être rentré le numéro du calque désiré (tout nombre positif inférieur à 1 milliard). La boîte de dialogue montre aussi une liste des calques contenant des objets. Ainsi l'option Fenêtre>Vers le calque>autre peut être utilisée pour obtenir la liste des calques utilisés si on n'en connaît plus le nombre. Après sélection du nouveau calque, le numéro du calque courant apparaît à droite de la barre d'état de la fenêtre. Un deuxième avantage des calques est la possibilité d'éliminer temporairement de vue ou de griser les objets des autres calques lors du travail sur le calque courant. Pour cela, sélectionner Dessiner les calques inférieurs>pas de dessin ou Dessiner les calques inférieurs>dessin adouci à partir du menu principal. La première option élimine les objets n'appartenant pas au calque courant tandis que la seconde les dessine avec des couleurs intermédiaires entre les couleurs réelles et la couleur d'arrière-plan. Cette option doit être utilisée avec précaution si les calques contiennent de nombreux dessins puisqu'elle consomme beaucoup de ressources pour griser les bitmaps; ce qui peut réduire les performances.
Bien que l'objectif des calques soit d'éviter la sélection d'objets autres que ceux qui appartiennent au calque courant, Il peut être nécessaire parfois de sélectionner des objets appartenant aux autres calques. Il suffit pour cela de maintenir enfoncée la touche control tout en cliquant sur les objets. Avec cette méthode, la plupart des opérations, comme l'outil Couper, s'appliqueront aux objets des autres calques.

Comment gérer les liens entre feuilles de calcul et de dessin

Etablir et supprimer des liens.
Les liens entre une colonne de feuille de calcul et un graphe sont établis de trois façons.
1) En collant le contenu du presse-papiers à la fois dans une feuille de calcul et une feuille de dessin
2) En copiant une ou plusieurs colonnes d'une feuille de calcul et en utilisant les commandes Modifier/Stats>Graphe en ligne,
Modifier/Stats>Graphe en barres ou Modifier/Stats>Graphe en rose des vents à partir du menu des feuilles de calcul.
3) En copiant un graphe et en le collant sur une feuille de calcul.
Si une colonne d'une feuille de calcul et un graphe d'une feuille de dessin sont liées, les données du graphe peuvent être modifiées en modifiant les nombres de la colonne. Par exemple, la suppression d'une cellule de la feuille de calcul entraînera la suppression d'un point du graphe. Les modifications prennent effet immédiatement. Il y a une exception importante à cette règle: Si la totalité d'une colonne liée est supprimée de la feuille de calcul. Le lien est alors simplement rompu.
lien Les colonnes d'une feuille de calcul qui présentent un lien avec un graphe sont marquées par un caractère "°" à côté du numéro de colonne.
Un lien peut être supprimé soit en cliquant sur le graphe et en choisissant Editer>Supprimer lien dans le menu de la feuille de dessin ou en sélectionnant les colonnes et en choisissant Editer>Supprimer les liens à partir du menu de la feuille de calcul. Cette dernière action supprimera également les liens avec d'autres graphes sur d'autres feuilles de dessin s'ils existent. Ainsi, pour supprimer seulement le lien avec un graphe, sélectionner le graphe puis choisir la commande Editer>Supprimer lien à partir du menu de la feuille de dessin.

Comment savoir ce qui est lié et avec quoi ?
Pour savoir si une courbe, dans un graphe, est liée à une feuille de calcul et, si tel est le cas, à quelles colonnes, double cliquer sur un élément de la courbe (segment ou symbole). La fenêtre de dialogue "Propriétés des courbes" apparaît. Dans le coin inférieur gauche, vous trouvez le nom de la feuille de calcul à laquelle la courbe est liée (s'il en existe une), ainsi que des informations sur les colonnes qui contiennent les données x, y et de barres d'erreur. Dans certains cas, particulièrement pour des graphes très touffus, une courbe peut être complètement cachée par d'autres dessinées dessus. Dans ce cas, sélectionner la colonne de la feuille de calcul dont vous pensez qu'elle contient les données, tout en enfonçant la touche Control du clavier.
intor Maintenant un point d'interrogation apparaît dans la case du numéro de colonne. Puis retourner au graphe et double cliquer sur n'importe quelle courbe en maintenant enfoncée la touche Control. La boîte "Propriétés des courbes" apparaît, avec les informations sur la courbe liée à la colonne marquée par le ?.

Ajuster une fonction aux données

Des fonctions peuvent être ajustées à vos données dans chacune des deux types de fenêtres. Il peut s'agir d'une des fonctions intégrées (marquées par une étoile dans la fenêtre de dialogue) ou d'une fonction définie par l'utilisateur. Avant de lancer la routine de modélisation, il faut définir 1) la fonction à ajuster et 2) la plage de données à laquelle adapter la fonction. La façon de procéder diffère légèrement selon le type de fenêtre.

La feuille de calcul.
1° La routine de modélisation requiert deux plages de données : la première pour les valeurs x et la seconde pour les valeurs y. Ces données correspondent à deux colonnes qui doivent être précisées. Il y a plusieurs façons de le faire. a) En sélectionnant une colonne et en choisissant Modifier/Stats>Choisir colonne X à partir du menu puis en sélectionnant une seconde colonne et en choisissant Modifier/Stats>Choisir colonne Y. Un x et un y apparaissent en tête de colonne. Une troisième colonne peut être choisie par Modifier/Stats>Choisir colonne d'erreur, ce qui peut être utilisé pour pondérer les données pendant la modélisation. Une seconde méthode (plus rapide) est b) de sélectionner deux colonnes (ni plus ni moins), la première colonne sera supposée contenir les données x et la seconde les données y. Si vous désirez c) modéliser seulement une partie des données numériques dans deux colonnes adjacentes, vous pouvez sélectionner les cellules qui contiennent les données.
2° Cliquer l'option Choisir la fonction à ajuster à partir de menu Math pour choisir une fonction. Lancer la modélisation avec Ajuster fonction à partir du même menu.

La feuille de dessin.
Seules les données d'un graphe non dissocié peuvent être modélisées. Une fois un graphe dissocié, il est réduit à un simple ensemble d'éléments vectoriels. Pour modéliser une des courbes d'un graphe, double cliquer sur un de ses éléments (lignes ou symboles mais pas sur un des axes) et une boîte de dialogue apparaît, contenant, entre autres, deux curseurs intitulés "Ajuster portée de" et "à" et deux boutons "Fonction" et "Ajuster". En outre, deux lignes verticales rouges apparaîtront sur le graphe 1) Utiliser les curseurs pour indiquer les données à modéliser. 2) Utiliser le bouton "fonction" pour sélectionner la fonction. Puis procéder à la modélisation en cliquant "Ajuster". Pour adapter un polynôme, cliquer le bouton "polynôme". Une boîte de dialogue apparaît. Indiquer le degré du polynôme puis cocher ou décocher les coefficients à adapter ou non. Utiliser les boutons "pair" et "impair" pour adapter uniquement les coefficients des puissances paires ou impaires respectivement.

Les boîtes de dialogue "Choisir la fonction à ajuster" et "Ajuster fonction".
Pour choisir une fonction dans cette boîte, soit double cliquer sur une des fonctions de la "liste de fonctions" soit cliquer une fois et actionner le bouton "<<". Le nom de la fonction et sa formule apparaissent maintenant dans la boîte d'édition. La formule peut être modifiée de façon à en créer une nouvelle. Durant la compilation d'une formule, les lettres minuscules seront converties en majuscules, le compilateur ne tient donc pas compte de différence entre minuscules et majuscules. Avant d'utiliser la nouvelle formule, cliquer le bouton ">>" pour la sauver.
Les variables à ajuster sont indiquées juste en dessous de la boîte d'édition. N'essayez pas d'utiliser, comme noms de variables, "X", "Y" ou des noms de fonction comme "exp" ; il s'agit de noms réservés et leur utilisation conduira à des résultats inattendus. L'utilisateur peut imposer des contraintes sur les valeurs que les paramètres de modélisation peuvent prendre, en cochant les cases V<0 (la variable doit être négative), fixée (ne pas ajuster ce paramètre mais le garder constant) ou V>0 (la variable doit être positive). Le nombre maximal d'itérations peut être choisi par la boîte d'édition "Itérations". Les fonctions suivantes peuvent être utilisées dans les formules :

Fonction/opérateur                       
Effet
+
addition (par exemple. =1+2)
-
soustraction ou signe moins
*
multiplication
/
division
** ou ^
puissance (par exemple. 2**3)
ET ou &
ET logique
OU ou |
OU logique
NON ou ~
NON logique
supérieur ou égal à, retourne 1 (vrai) ou 0 (faux)
Inférieur ou égal à
=
égal à (retourne 1 si égal, sinon retourne 0)
>
supérieur à (par exemple 5>2) retourne 1 (vrai)
<
Inférieur à
sqrt(v) ou sqr(v)
racine carrée de v (par exemple =sqr(4))
exp(v)
exponentielle de v
ln(v)
logarithme népérien de v
log(v)
logarithme décimal de v
pi
retourne le nombre pi
sin(v)
sinus de v, argument en radians
cos(v)
cosinus de v
tan(v)
tangente de v
asin(v)
arc sinus de v, retourne un angle en radians
acos(v)
arc cosinus de v
atan(v)
arc tangente de v
y
retourne la valeur de la donnée y (y[i]). correspondante à la valeur de la donnée x courante (x[i]). Par exemple. y<=val retourne 0 si y[i] est supérieur à val. Cette option peut être utilisée par exemple pour déterminer des valeurs de seuil.)


Cliquer le bouton "Annuler" ou "OK" pour quitter la boîte dialogue de modélisation.
Démarrer la modélisation en sélectionnant "Ajuster" à partir du contexte décrit ici. Après estimation des paramètres, la même fenêtre apparaît, montrant maintenant les variables estimées, l'erreur estimée sur chaque variable et l'erreur moyenne par point au carré, juste au-dessous de la boîte d'édition. Le programme exécute le test de Fisher si une fonction différente, ou la même fonction avec un nombre différent de degrés de liberté, a préalablement été ajustée aux mêmes données. Le résultat de ce test indique si la fonction courante modélise les données de meilleure façon que la fonction d'origine. Une valeur P<0.05 indique une différence significative. Dans le cas de l'ajustement d'une courbe de la feuille de dessin, la fonction adaptée est dessinée. Les paramètres estimés peuvent être copiés, en tant que texte, dans le presse-papiers à l'aide de l'icône Copier copy dans la fenêtre de modélisation. Les résidus de l'ajustement (c.à.d. les différences entre les données et la fonction ajustée, en rouge dans la figure) peuvent être copiés dans le presse-papiers en actionnant copy. Le contenu du presse-papiers peut alors être collé dans une feuille de calcul ou de dessin. Les résidus d'ajustement indiquent si vous avez choisi votre fonction judicieusement. Si la fonction représente le modèle correct pour les données, alors ces données sont distribuées d'une manière aléatoire autour la ligne y=0. La méthode Durbin-Watson teste ceci par la statistique. Une probabilité plus grande que 5% signale un problème. Dans la figure ci-dessous le test Durbin-Watson suggère de choisir une autre fonction plus adéquate. Pourtant, l'ajustement avec deux exponentielles ne donnait pas un meilleur résultat, puisque le test de Fisher ne trouvait aucune différence (P=1) entre les deux modèles. Dans un tel cas il faut préférer la fonction avec le nombre de paramètres le plus faible.
Les fonctions d'ajustement intégrées sont : ligne, Hill, Boltzmann, 1, 2 ou 3 exponentielles, Gaussiennes (1, 2 ou 3, équidistante ou équidistante-équivariance), hyperbole, parabole, puissance, sigmoïdes, Lorenzienne, fonction logistique, log décimal, log népérien et Langmuir.

retour

Régression linéaire.
Si la première fonction de la liste est choisie (*ligne), une routine de régression linéaire (en une seule étape) est utilisée plutôt que la routine de modélisation par itérations d'une courbe non linéaire. Dans ce cas, sont affichés le coefficient de corrélation r et la probabilité P pour qu'il n'y ait aucune corrélation entre les données X et Y.

La fenêtre propriétés de courbe contient une casecheck box à cocher check "limites de confiance". Si cette casecheck box est cochée, des lignes apparaissent en dessous et au-dessus de la fonction ajustée montrant la bande de 95% de confiance. Cela veut dire qu'il y a une probabilité de 95% que la valeur moyenne Y pour une X donnée se trouve dans cette bande.

Importer des bitmaps TIFF aux 16 bits

16 bit Il y a plusieurs formats bitmap TIFF et un de ces bitmaps est le 16 bit/composant couleur/pixel. XLPlot travaille avec 8 bits par composant Rouge, Vert et Bleu. Donc, quand on importe un bitmap à 16 bit sur la feuille de dessin, la gamme 16 bit (de 0 jusqu'à 2^16 = 25536) doit être réduit à une gamme de 8 bit (de 0 à 2^8 = 256). Une boîte de dialogue apparaît quand on importe un bitmap TIFF à 16 bit qui présente la possibilité de réduire la gamme entière du bitmap à 16 bits (par la division par 256 de chaque valeur RVB) ou de choisir une sous-gamme. Par exemple, si on sait à priori qu'uniquement des valeurs entre 0 et 4096 sont présentes dans le bitmap, le choix de cette sous-gamme est meilleur puisque l'on utilisera toute la gamme à 8 bit dans l'image convertie.
Quand on importe un tiff à 16 bit, la boîte de dialogue à droite surgit.
Pour changer la gamme d'intensités modifiez le contenu des boîtes d'édition 'Limite inférieure' et 'supérieure' ou déplacez les lignes verticales de l'histogramme d'intensités. Cochez la boîte ''Ne posez plus cette question durant cette session" si vous désirez appliquer les mêmes valeurs à d'autres bitmaps tiff que vous importeriez dans ce document (*.his).

Commandes clavier

Communs aux deux fenêtres:
Touche                                 
Effet
<Ctrl> C
copier
<Ctrl> V
coller
<Ctrl> X
couper
<Ctrl> Z
répéter
<Ctrl> A
sélectionner tout
<Ctrl> S
sauvegarder le document
la touche Début
défiler la fenêtre vers le coin supérieur gauche
la touche fin
défiler la fenêtre vers le coin inférieur droit
la touche monter page
défiler la fenêtre vers le bord supérieur
la touche descendre page
défiler la fenêtre vers le bord inférieur
la roue souris
défiler la fenêtre verticalement
Maj-roue souris
défiler la fenêtre horizontalement

Feuille de dessin:

Touche                                 
Effet
<Ctrl> O
image bitmap plein écran
<Ctrl> L
<Ctrl> G
grouper, associer
<Ctrl> D
dissocier
<Ctrl> P
approcher
<Ctrl> R
éloigner
<Ctrl> T
ajuster la taille d'un bitmap
<Ctrl> W
sélectionner tous les calques
<Ctrl> M
déplacer rapidement
<Ctrl> F
agrandir la feuille de dessin
<Ctrl> B
diminuer le grandissement de la feuille de dessin
<Ctrl> roulette
diminuer ou agrandir la feuille de dessin
flèche gauche
déplacer l'objet vers la gauche
flèche droite
déplacer l'objet vers la droite
flèche haut
déplacer l'objet vers le haut
flèche bas
déplacer l'objet vers le bas
touche ctrl+ flèches
déplacer plus rapidement
touche ctrl
pendant dessin : garder les proportions hauteur/largeur d'origine.
touche Maj
pendant dessin : faire carré, circulaire, horizontale, diagonale ou verticale, dépendant du contexte.

Feuille de calcul:

Touche                                 
Effet
<Ctrl> A
sélectionner toute la feuille
<Ctrl> F
Chercher de texte
<Ctrl> W
copier valeurs
<Ctrl> Q
copie la sélection, inter-changeant les colonnes et les lignes.
<Ctrl> X
enlever
<Ctrl> R
répéter la dernière action
↑Remonter↑

 

Serf Software ©          [retour vers la page de départ]